Accueil En vrac ( petits bonheurs, participation, liebster...) La parole aux blogueuses : le lâcher prise

La parole aux blogueuses : le lâcher prise

écrit par laphanetteauxpetitspois 1 juillet 2016

C’est ma deuxième participation ( la première est) à ce challenge ” La parole aux blogueuses” organisé par Sophie du blog Spicy and pink. J’aime beaucoup ce rendez vous. Mais je n’y participe pas aussi souvent que je le voudrais parce qu’il m’est difficile de parler sur mon blog. J’ai peur d’ennuyer, de trop me dévoiler ou de ne pas trouver les mots.

Ce mois – ci j’ai décidé de me surpasser et de prendre mon courage à deux mains. Pour tout vous dire, je ne me suis pas trop relu, parce que d’une, je pense que mon texte perdrait de sa spontanéité et que deux, mon article disparaîtrait avant d’être publié. J’ai donc lâché prise pour livrer ce texte ! Je me suis lancée !!!

Le thème du mois de juin : le lâcher prise.

J’ai choisi d’aborder ce thème sans trop disserter. J’admire les blogueuses lifestyle qui sont capables de développer un thème avec introduction, développement et conclusion. Moi, personnellement, je n’y arrive pas. C’est peut être pour ça que je ne suis pas une blogueuse Lifestyle. 😀 Donc, excusez moi, par avance si mon article est maladroit.

Selon moi, il y a deux définitions du lâcher prise :

Première définition : (vous avez vu comme je fais ça sérieusement ! )

Pour moi le lâcher prise serait d’arrêter de me mettre la pression. Cette pression qui m’ empêche d’avancer. De ne plus trop réfléchir au regard des autres et de me faire un peu plus confiance.

Et puis, ce serait aussi accepter de n’être pas parfaite( la perfection, ça n’existe pas, hein ? ) et donc de pouvoir se lancer dans des projets sans me dire que les autres feront toujours mieux que moi.

Le lâcher prise serait aussi d’arrêter de trop réfléchir, de se laisser aller et d’arrêter de culpabiliser tout le temps.

Ce serait aussi enfin d’arrêter, ( il y a beaucoup d’arrêter dans mon texte, hein ? ) parfois, de penser qu’on n’ a qu’une vie et qu’il faut donc la vivre à fond. En bref, il faudrait que je me focalise sur un projet à la fois et que j’arrête de penser que si je meurs demain, je n’aurais pas tout fait !

Un vaste programme n’est ce pas ? Quand je vois tout ça, je me dis que j’ai un esprit très tordu et que j’ai encore des progrès à faire !!

Personnellement, pour certains sujets un peu sensibles, il m’est difficile de lâcher prise.

lâcher prise

J’aimerais tant pouvoir lâcher prise :

  • quand je travaille. Je suis une bosseuse et je suis aussi une perfectionniste. Je me mets toujours une grosse pression. Quand j’ai eu mon concours de professeur des écoles. Je me suis dit que les résultats avaient été faussés. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression d’être un imposteur, de ne pas être à ma place. Alors, je me suis donnée à fond pour dissimuler la situation. 😀  Je n’étais jamais satisfaite de moi même. Ça m’a valu d’ailleurs quelques problèmes de santé.Maintenant en vieillissant et avec l’aide de mon chéri, j’arrive à me dire que je suis bien à ma place et j’arrive à moins me mettre la pression.

 

  • quand je suis dans un avion. Il faut que j’arrête de penser que l’avion va tomber à chaque fois qu’il y a une zone de turbulences. Qu’on va tous mourir et que les hôtesses de l’air ont été formées pour ne pas laisser transparaître la situation.

 

  • quand mes enfants ont des problèmes. Que ce soit pour l’école, leurs relations amicales ou quoique ce soit, à chaque fois qu’il y a un problème, je me dis que je suis LA grande responsable. J’ai tout simplement fait des erreurs dans leur éducation !

lâcher prise

  • quand j’ai des périodes créatives.( ça m’arrive ! 🙂 Dans ces périodes, je pense qu’il ne vaudrait mieux ne pas faire une petite visite dans mon cerveau, ça fuse dans tous les sens. Mon cerveau et mes mains ne sont pas au repos. Je deviens hyperactive. Comme j’ai trente six mille projets en cours ( oui tout ça ! 😀 ), je ne tiens pas en place. Vue de l’extérieur, j’ai l’air d’une folle et mon atelier (et parfois même ma maison) ressemble à un champ de batailles. J’avoue, je suis une droguée du loisir créatif. J’aimerais tellement me concentrer sur un projet à la fois, mais je n’y arrive pas ! Toujours ce truc de si je meurs demain et on n’a qu’une vie et carpe diem, vis l’instant présent, ne remets pas tout à demain et gnagnagnagna !

lâcher prise

  • j’aimerais aussi être moins perfectionniste. Si je crée quelque chose, je ne suis jamais satisfaite. Il y a toujours un petit quelque chose qui ne va pas et quand l’objet est fini, je ne vois plus que ça ! J’aimerais pouvoir dire et bien c’est pas grave, il n’y a qu’en se trompant, qu’on progresse ou un truc du style. Et bien, non, chez moi, la moindre petite erreur aboutit sur une remise en question.

Le lâcher prise, deuxième définition ( vous êtes encore là ? 🙂 )

Mais le lâcher prise, c’est aussi un état second qui permet de se laisser aller, de laisser le cerveau se déconnecter de son corps. Un état second où ton corps ne t’appartient plus.

Pour ma part, il suffit de me mettre de la musique. Et je ne contrôle plus rien. Et j’avoue que c’est pas beau à voir. En concert, ça peut même être dangereux. Mais bon, purée de petit pois et ouate de phoque, qu’est ce que ça fait du bien !!!

Voilà, j’espère que je ne vous ai pas endormi avec mon texte. J’espère aussi  lâcher prise plus souvent pour pouvoir participer plus régulièrement au challenge ” la parole aux blogueuses”. Pour voir les autres participations, c’est par

Et vous, le lâcher prise, ça vous inspire quoi ?

13 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

13 commentaires

Bonnie Parker 1 juillet 2016 à 13 h 41 min

Tu as une bonne définition du lâcher prise, et tu connais très bien tes faiblesses.
Je crois que ces dernières années, j’ai lâché prise sur beaucoup de choses dans ma vie personnelle, par contre pas du tout au niveau pro.
Concernant mon fils et ses soucis que tu connais, j’ai beaucoup de mal. C’est très stressant, alors le lâcher prise va attendre un peu.
Si ça peut te rassurer, quand je fais une création, je ne vois que le défaut … et quand je le souligne on me prend pour une folle ! ^^
Bon week-end de lâcher prise à toi, je crois qu’il est en bonne voie (voix ça marche aussi ! ^^)
Bises

Répondre
laphanetteauxpetitspois 5 juillet 2016 à 0 h 10 min

Mon chéri a pris l’habitude de me vanner sur ” j’ai fait ça mais là c’est pas parfait ! “. Ça me rassure de me rendre compte qu’il n’y a pas que moi. Surtout que je ne vois pas de défaut à tes magnifiques créations !! 😀 Je crois que concernant ton fils, le lâcher prise est aussi en bonne voie. Je souhaite que ça continue !! Pour mon week end de lâcher prise, j’ai fait un peu trop de folie. Je me suis échoué comme un vieux cachalot sur mon transat aujourd’hui. Le lâcher prise peut être crevant aussi ! 🙂 Bisous

Répondre
Un Trésor dans mon placard 1 juillet 2016 à 19 h 44 min

Super article, je suis admirative car incapable d’écrire un article de cette qualité, je suis plus douée en synthèse qu’en dissertation 🙂
Pour moi le lâcher prise c’est surtout s’octroyer des moments de folie passagère et rien de mieux d’un bon fou rire ou qu’une dance endiablée 🙂
Des bisous ma Phanette

Répondre
laphanetteauxpetitspois 5 juillet 2016 à 0 h 15 min

Merciii, ton commentaire me touche beaucoup ! Je n’ose pas trop m’étaler sur mon blog. alors merci pour ce gentil commentaire. Moi aussi, je préférais la synthèse étant jeune. La dissertation, c’est venu plus tard quand j’étais étudiante et que j’espérais que mon prof craque avant la fin et qu’il me mette une note supérieure à mes capacités. ça a marché de temps en temps. J’en ai fait craquer quelques uns ! 😀 Je suis d’accord avec toi fou rire et danse endiablée, c’est un très bon programme ! Bisous ma Lauriette !

Répondre
Maelivia 1 juillet 2016 à 21 h 21 min

Quel bel article pour un beau sujet! Non, tu ne nous as pas endormi avec ton texte. J’aime bien cette approche avec toutes ces remises en question, cette analyse et même un peu d’autodérision. Nous sommes certainement beaucoup à nous retrouver dans tes mots. Bravo d’avoir couché noir sur blanc de texte qui une belle façon de lâcher prise.

Répondre
laphanetteauxpetitspois 5 juillet 2016 à 0 h 22 min

Merciii ! Je suis contente que tu ne te sois pas endormie devant mon texte. C’est vrai que le lâcher prise n’est pas une chose aisée. Peut être qu’un jour, on aura suffisamment d’expérience pour se laisser aller plus facilement. Merci pour ton gentil commentaire

Répondre
Lâcher prise, le recap - Spicy and Pink 2 juillet 2016 à 18 h 38 min

[…] La parole aux blogueuses : le lâcher prise […]

Répondre
sabrina 3 juillet 2016 à 13 h 52 min

C’est arreté de se mettre le morale dans les chaussettes à cause de personnes trop centrer sur eux même pour voir ta valeur.
Je trouve ton blog tres mignon.

Répondre
laphanetteauxpetitspois 5 juillet 2016 à 0 h 30 min

Ne t’inquiète pas même si j’ai difficilement de mal à lâcher prise pour certaines choses, je ne suis pas du genre à avoir le moral dans les chaussettes. Même s’il m’arrive de me mettre la pression et de me poser un peu trop de questions, je suis plutôt du genre à ne pas trop me soucier de ce que pensent les autres. Merci pour ton gentil commentaire sur mon blog.

Répondre
Une fille à frange 17 juillet 2016 à 14 h 50 min

Il est très sympa ton article, j’ai bien aimé le lire. Ce n’est pas facile de lâche prise et tu le dis bien mais en parler ça permet d’avancer et d’évoluer 😀 Je vais y réfléchir aussi ^^

Répondre
laphanetteauxpetitspois 22 juillet 2016 à 11 h 03 min

Merci !! <3 c’est vrai qu’y réfléchir, ça permet d’avancer et d’évoluer ! Contente que ça te serve dans ta réflexion ! 😀

Répondre
Bonheur du Jour 6 août 2016 à 7 h 04 min

C’est très intéressant, et tellement important, le lâcher prise. J’ai appris, progressivement, et je me sens nettement mieux.
Bon week end.

Répondre
laphanetteauxpetitspois 8 août 2016 à 1 h 32 min

Ah tant mieux si tu y arrives ! J’espère un jour y arriver aussi ! 🙂 Bonne semaine !

Répondre

Laisser un commentaire