Accueil Paris
Catégorie

Paris

Amélie Poulain

Saviez-vous que le café et l’épicerie du film “le fabuleux destin d’Amélie Poulain” existent pour de vrai ?
Et si ! Ce n’étaient pas des décors de cinéma créés pour le besoin de l’oeuvre de Jean Pierre Jeunet !

Amélie Poulaine

Ils existent vraiment et on peut les visiter. Et croyez moi, on n’a pas de mal à se remettre dans l’ambiance si particulière du film.

Sur les traces d’Amélie Poulain.

J’ai découvert ces deux endroits en y emmenant une personne qui est fan ultime de ce film. 😀

Je n’ai pas eu de mal à les trouver. Certains sites, sur internet, proposent tout un parcours des lieux que fréquente Amélie Poulain dans le film : le canal  Saint Martin où elle fait des ricochets, la gare de l’Est où elle rencontre Mathieu Kassovitz, le manège de la Butte Montmartre..

Pour cet article, je me suis concentrée sur le café et l’épicerie. Mais je me dis que c’est dommage parce qu’avec le manège et la Butte Montmartre, ça aurait été joli. Surtout pour la vidéo ( voir à la fin de l’article ) !

Ces deux endroits se situent dans le quartier de Montmartre, à Paris. Si vous ne vous rappelez pas du film, on peut les voir dans le trailer, ICI.

Il y a d’abord le café des deux moulins où travaille Amélie.

Amélie Poulain

Le café n’est pas exactement à l’identique par rapport au film. Vous ne verrez pas, par exemple, le fameux coin tabac où sévit Georgette alias Isabelle Nanty. À la place, s’y trouve un banquette.

Ou l’ardoise transparente sur lequel on écrit le menu. Je pense qu’elle avait été rajoutée.

Amélie Poulain

Malgré tout, on a aucun mal à se transposer dans le film. Vous n’avez qu’à regarder le trailer que j’ai ajouté en début d’article pour vous rendre compte que c’est bien le même café !

Une affiche, signée de la main de Jean Pierre Jeunet est là pour vous le rappeler et au dessus du bar se trouve une photo d’Amélie Poulain.

Amélie Poulain

On n’était pas les seules à faire ce petit pèlerinage. Il y avait d’autres fans et même beaucoup de fans étrangers !

Et oui, notre Amélie a eu un immense succès en dehors de nos frontières !

Amélie Poulain

Par contre, si d’aventure, vous venez visiter ce lieu. N’hésitez pas à faire un petit tour dans les toilettes. Croyez moi, ce serait dommage de les louper !

Vous allez vous dire : qu’est ce qu’elle nous raconte celle – ci ? Encore une originale fétichiste des toilettes ? 😀

Amélie Poulain

Non, non, pas du tout ! Pour moi, les toilettes sont un peu le clou du spectacle ! (oui, j’insiste ! 😀 ) Pas seulement, parce qu’ils sont importants dans le film et qu’on peut y apercevoir la vraie porte ( dans le trailer du dessus, on la voit aussi 😀 ).

Amélie Poulain

C’est surtout parce qu’on y découvre un vrai petit musée du film. Je n’aime pas aller aux toilettes généralement dans les endroits publics ( je sais, je suis compliquée ! 😀 )

C’est amusant de penser que si j’avais agi comme à mon habitude, j’aurais loupé tous ces petits objets, surtout la lampe cochon d’Amélie ( on la voit aussi dans le trailer ci – dessus ) !

Le deuxième endroit qu’on peut voir dans le film et qui est à Montmartre, est la maison Collignon.

Amélie Poulain

La maison Collignon est l’épicerie dans laquelle travaille Djamel Debbouze dans Amélie Poulain.

Amélie Poulain

Cette épicerie a été rebaptisée “Maison Collignon” en hommage au film. Par contre, sur pellicule, elle me semblait plus près du café des trois moulins. Alors qu’il y a bien cinq bonnes minutes de marche entre les deux.

Amélie Poulain

La boutique est maintenant fortement imprégnée par Amélie Poulain. On peut y trouver des cartes postales de l’affiche, des photos des acteurs et même des nains de jardin. Puisqu’un nain de jardin a un rôle très important dans ” Amélie Poulain”

Amélie Poulain

Ça m’a fait une drôle d’impression en la voyant. Parce qu’elle n’a pas changé depuis le film. Je m’imaginais tout à fait Djamel Debouzze derrière les étals de légumes.

Voilà, si vous voulez prolonger la visite un peu plus, j’ai fait une petite vidéo :

J’espère que la visite vous a plu

À bientôt

Les adresses :

Le Café des Deux Moulins – 15, rue Lepic – 75018 Paris

L’épicerie Maison Collignon – 53, rue des Trois Frères – 75018 Paris

19 juillet 2017 14 commentaires
0 Facebook Twitter Google+ Pinterest
rue Ordener

La rue Ordener se situe dans le XVIII ème arrondissement. Ce mur, à la base, est l’enceinte d’une propriété appartenant à la SNCF.

rue Ordener

Au fil des années, il est devenu un mur dédié au street art.

Le mur de street art de la rue Ordener

C’est ce que j’aime surtout dans Paris. le fait qu’on puisse admirer énormément de street art.

rue Ordener

Je ne connaissais pas encore ce spot. Et j’ai été vraiment impressionnée. le mur est assez long et complètement recouvert de street art.

rue Ordener

Comme dans la rue Denoyez ( voir . Attention, indulgence ! C’était au début de mon blog ! 😀 ), une autre rue totalement investie par le street art.

rue Ordener

rue Ordener

Sauf que dans la rue Denoyez, je connaissais quelques uns des street artistes.

rue Ordener

rue Ordener

Dans la rue Ordener, je n’en connaissais pas. D’après ce que j’ai pu lire, la plupart seraient du quartier ou du 93. Et la plupart feraient des oeuvres collectives, en crew. (un collectif de street art, d’après ce que j’ai compris. C’est pour cela qu’on peut voir plusieurs noms sur certaines oeuvres )

rue Ordener

rue Ordener

Par contre, je suis désolée. Si habituellement, j’accorde beaucoup d’importance à citer le nom des artistes. Là, je ne me suis pas attardée à rechercher leurs noms.

rue Ordener

rue Ordener

En effet, les photos ont été prises en plein hiver. Et autant vous dire que j’étais plus focalisée sur le froid et le fait que je ne sentais plus mes mains qu’autre chose. 😀

rue Ordener

rue Ordener

rue Ordener

Il faudra que j’y revienne un jour pour rétablir cette erreur.

rue Ordener

Bousta

rue Ordener

Lors de ma balade, sur cette rue, j’ai pu rencontrer une street artiste. ( elle m’a dit son nom mais je n’ai pas retenu ! 🙁 Le froid sûrement ! )

rue Ordener

Elle peaufinait son oeuvre qu’elle avait commencée le week end précédent lors du Scred Festival

rue Ordener

Elle n’avait pas pu la terminer lors de ce fameux week end parce qu’il avait plu. C’est pour cette raison qu’elle y a écrit sur le bas ” in progress” ( en cours ) pour préciser que son oeuvre n’est pas achevée.

rue Ordener

Voilà pourquoi la plupart des oeuvres avaient l’air assez récent, les artistes venaient de les bomber quelques jours plus tôt.

rue Ordener

J’ai beaucoup aimé ces oeuvres de street art. Je n’ai pas l’habitude de voir ce genre d’oeuvres : des lettres volumineuses, des allusions au monde geek, beaucoup de métissage, de monstres…

rue Ordener

rue Ordener

J’ai trouvé que ces oeuvres avaient de la rage en elles. Mais de la rage positive, de la rage qui poussent à exhiber ces oeuvres fièrement. Enfin ce n’est que mon impression ! 😀

rue Ordener

rue Ordener

J’espère que la visite vous a plu ( parce que j’ai quand même fait souffrir mes mains, ce jour là 😀 )

À bientôt

22 mai 2017 12 commentaires
0 Facebook Twitter Google+ Pinterest
photos

Aujourd’hui, je partage avec vous quelques unes de mes photos. Non pas parce que je suis une photographe experte

photos

photo

Mais parce que comme j’ai changé d’appareil photo, il y a quelques temps, je prends plus de photos.

photos

photos

photos

Alors, j’avais envie de partager.

photo

photos

photos

photos

Mais aussi parce que…

photos

photos

photos

photos

photos

photos

photo

street art

Gregos art

photo

Parce que !!!

photos
À bientôt

10 mai 2017 10 commentaires
0 Facebook Twitter Google+ Pinterest
maison et objet

La semaine dernière, grâce à mon blog, j’ai été invitée au salon Maison et Objet et àj’ai pu aussi assister à deux défilés de la fashion week;

Comme je n’aurais pas eu ces invitations si je n’avais pas eu de lecteurs, il était donc tout à fait normal que je vous emmène avec moi.

J’espère que vous apprécierez la vidéo.


A bientôt

1 février 2017 10 commentaires
1 Facebook Twitter Google+ Pinterest
Marie Claire Idées

Oui, je sais, je publie mon article sur le salon CSF deux mois en retard.

CSF

Mieux vaut tard que jamais ! 😀 Vous allez vous rendre compte bientôt que j’ai douze wagons de retard au niveau de la publication de mes articles. J’en ai même qui attendent depuis plus d’un an !

Le salon CSF 2016

En plus de mon retard, je n’ai pas tant de photos que ça à vous montrer. Oui , j’abuse ! 😀 Mais, bon, c’est mieux que rien. D’habitude, je ne partage pas mes journées CSF. Je me garde ce moment égoïstement ! 😀

MCI

Cette année était particulière, pour moi. Elle était plus placée sous le signe des rencontres. J’ai beaucoup aimé le salon CSF pour ces exposants. Mais par dessus tout, je l’ai kiffé pour ces rencontres. Et j’en ai ramené des tonnes de souvenirs.

CSF

Ben oui, quand je m’occupais de mon blog dans mon petit coin, je ne faisais pas tant de rencontres que ça. Si, une année, j’y ai rencontré une ancienne collègue de travail ! 😀

Cette année, j’ai rencontré des blogueuses, des créatrices ( coucou, La révolution du fait main ! ) et des podcasteuses que j’apprécie mais aussi des exposants que j’adore et d’autres que j’avais très envie de rencontrer comme La Fée Fil. Depuis que j’ai sérieusement repris le tricot, j’avais très envie de tester ses laines ( j’y ai d’ailleurs un peu craqué mon slip 😀 )

J’y suis allée deux fois : une fois toute seule ( j’aime bien me faire une journée CSF toute seule ! 😀 ) et une deuxième fois avec Une fille à frange, L’atelier de la Malie , Les lubies de Lily et Ciralyn Créas avec lesquelles j’ai passé une merveilleuse journée !

Sans plus tarder, voici mes photos de cette journée.

Le stand d’Odile bailloeul

Le salon CSF

salon MCI

création et savoir faire

La vitrine de Mymy Cracra

CSF 2016

CSF 2016

CSF

La vitrine de Lucette M

CSF

Marie Claire Idées

CSF

salon CSF 2016

La vitrine dHenry et Henriette

CSF

salon CSF 2016

CSF 2016

salon CSF

Le stand de Marie Claire Idées

Marie CLaire Idées

Marie Claire Idées

salon CSF 2016

salon CSF 2016

Marie Claire Idées

MCI

Natacha Birds chez Marie Claire Idées

Le stand de Nun Studio

salon MCI

salon CSF 2016

CSF

Le stand de La Fée Fil

salon CSF

CSF

J’espère que cette visite du salon CSF 2016 très en retard vous a plue.

Pour moi, après cette belle journée, une jolie surprise m’attendait chez moi.

Mes copines nantaises, une fille à frange, l’atelier de la Malie et les lubies de Lily m’avaient réservé une petite surprise. Elles avaient caché des petits cadeaux dans mon salon pour me remercier de les avoir hébergées chez moi.

Il faut savoir que je suis super nulle en chasse au trésor. J’adore ça mais je suis nulle ! 😀

Après quelques heures de recherche (et oui ! 😀 ), voilà ce que j’ai trouvé. Que de très belles choses ! Merci les filles ! <3 <3

salon CSF 2016

10 janvier 2017 14 commentaires
0 Facebook Twitter Google+ Pinterest
Corinne Agustin

Depuis quelques mois, l’hôpital militaire Percy de Clamart fait appel à des street artistes pour améliorer, grâce à leurs oeuvres, le quotidien de toutes les personnes qui circulent dans l’hôpital.

Corrine Agustin

J’ai eu la chance de pouvoir admirer leurs fresques. C’est la street artiste Corinne Agustin (page facebook, ICI ) , dont j’adore les oeuvres, qui m’a invitée parce qu’elle est une des artistes qui intervient bénévolement dans l’hôpital( Merci beaucoup <3 <3 ).

Ma rencontre avec Corinne Agustin à l’hôpital Percy.

Corinne Agustin

Je vous avais déjà montré des oeuvres de Corinne Agustin dans mon article sur la réserve Malakoff, . C’est d’ailleurs à la suite de cet article que Corinne avait pris contact avec moi.

hôpital Percy

Si vous me suivez depuis longtemps, vous devez connaître mon amour infini pour le street art.

Corinne Agustin

Corinne Agustin

J’avais donc été très enchantée de cette prise de contact. Surtout que mon chéri et moi avions adoré les oeuvres de Corinne Agustin, à la réserve Malakoff. C’était même un de nos gros coups de coeur.

street art

Corinne Agustin – Dans la salle d’attente

Avec Corinne, on s’était donc dit qu’on se rencontrerait dans le cadre de son art.

Et il y a un mois, elle m’a invitée à l’Hôpital Percy. Elle devait y peaufiner une fresque qu’elle avait faite en juillet dans la salle d’attente de l’Hôpital de jour.

Ce n’est pas la première fois que Corinne intervenait, bénévolement, dans cet hôpital.

street art

Corrine Agustin

Corinne Agustin – Dans la salle d’attente

Elle y avait déjà peint des fresques dans le couloir du service hématologie.

hôpital Percy

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

En effet, depuis quelques mois, l’hôpital a décidé de faire entrer l’art dans son établissement.

street art

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

Et dans le service Hématologie en particulier. Car ce service est traversé par un long couloir assez triste.

hôpital Percy

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

Alors, à Percy, ils ont décidé d’y faire entrer l’art pour améliorer le quotidien de tout le monde : les patients, leurs familles et les soignants.

Corinne Agustin

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

C’est ainsi que Corinne et d’autres artistes ont peint des oeuvres,  bénévolement.

Corinne Agustin

Comme beaucoup, je pense, je suis très mal à l’aise avec l’ambiance des hôpitaux, j’y vais à reculons.

Dans ce long couloir de l’hôpital Percy,  ces fresques permettent de s’évader un peu et d’alléger cette ambiance très lourde.

Corinne Agustin

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

Dans mon article, vous ne voyez que les oeuvres de Corinne Agustin car je n’avais pas l’autorisation pour les autres artistes.

street art

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

Cet après midi a été très riche, j’y ai rencontré de belles personnes : Florian Meizaud, la personne qui est en charge de ce projet artistique dans l’hôpital, Tony Verton de radio Coeur Couleur et Corinne Agustin.

street art

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

J’ai été très heureuse d’être le témoin d’une si belle initiative.

hôpital Percy

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

C’est beau cette volonté du personnel de l’hôpital d’améliorer le quotidien des patients et des soignants. Et c’est beau, cette générosité des artistes d’intervenir bénévolement pour apporter un peu de chaleur dans ce service.

street art

Corinne Agustin – Dans le couloir du service Hématologie

street art

Je vous quitte avec la vidéo de cet après midi. Je ne suis encore que débutante en vidéo et en montage de vidéo, alors j’espère que je ne ferai pas trop de tort aux oeuvres de Corinne Agustin.

5 janvier 2017 12 commentaires
0 Facebook Twitter Google+ Pinterest
Articles plus récents